jeudi 23 novembre 2017

Père Noël, si tu m'entends

Cher Père Noël, j’ai été sage cette année, tu sais. J’ai fait tout bien la vaisselle, j’ai aidé papa au jardin, j’ai pensé très fort à maman qui est morte. J’ai recommencé à écrire des livres. J’ai prié le Bon Dieu et tous ses saints, surtout sainte Rita, et puis aussi Allah, on ne sait jamais. J’ai fait tout bien mes devoirs de morale. J’ai arrêté de tuer des chats pour m’amuser et d’enfermer le chien dans le micro-ondes. J’ai pas allumé un seul incendie dans la grange comme l’an dernier, j’ai pas replanté un seul poireau à l’envers. Tu vois comme j’ai été sage.
Père Noël, si tu m’entends, j’aimerais que tu m’offres des livres, juste des poches, hein, mais des neufs : j’en ai marre des livres d’occasion de l’abbé Pierre, trois pour un euro, qui puent le pipi de chat, le moisi, et la transpiration de vieux. Je sais que tu seras très occupé à descendre dans des cheminées de riches, tapissées de velours rouge, éclairées de lampes LED multicolores, pour déposer dans des Louboutin des montres qui brillent, des tablettes numériques et des iPhone X. Tu n’auras pas le temps de venir dans ma campagne, et puis la cheminée s’est écroulée. Mais tu peux m’envoyer par la Poste des livres de poche qui sentent bon le neuf et qui rentrent dans ma boîte aux lettres. Je te laisse choisir, j’aime bien les surprises avec les livres. Prends-moi simplement des livres que tu aimes, ou même des livres que tu as écrits, des livres qui t’ont fait rêver, qui t’ont ému, des livres qui t’ont donné envie d’être Père Noël. Je te précise la procédure à suivre, comme dit papa quand il veut faire le malin : tu me contactes par mon adresse mail, et je te file mon adresse postale aussi sec. J’ai faim de livres, tu sais.




« Et nous disposerons d’un pouvoir diabolique :
reculer dans le temps ou activer les heures,
regagner la naissance ou rejoindre la mort
avec un moteur dérobé à l’infini. »
(Pablo Neruda, « Énigme pour les tourmentés », in Le Cœur jaune)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires